L’opposant gabonais Nzouba Ndama piégé par les services secrets de Sassou-Nguesso pour le compte d’Ali Bongo

Guy Nzouba Ndama

L’opposant gabonais, ancien président de l’Assemblée nationale , potentiel challenger d’Ali Bongo lors de la prochaine présidentielle 2023, a été arreté ce samedi avec des valises pleines de billets de banque d’un montant total de près de 1,2 milliard de FCFA, après avoir séjourné seulement quelques heures dans le village de Kabala, à la frontière entre le Congo-Brazaville et le Gabon.

Guy Nzouba-Ndama en grde à vue

Ce qui est hallucinant dans cette histoire, c’est qu’un homme politique du rang de Guy Ndama-Nzouba ait été piégé aussi facilement par une alliance entre les services secrets du Gabon et du Congo-Brazzaville.

Guy Nzouba-Ndama ne savait-il pas en tant qu’ancien cacique du parti au pouvoir gabonais (PDG) que le Gabon comme le Congo sont des dictatures et des Etats policiers, usant des écoutes et du tracking téléphonique pour localiser les opposants ?

Comment un homme politique peut-il être aussi stupide pour ne pas déléguer un ou des lieutenants pour ce type de mission ?

Comment des gendarmes peuvent procéder à une arrestation d’une personnalité politique en laissant les villageois filmés une interpellation sans respecter la déontologie de la procédure judiciaire ?

L’inimitié apparente entre Ali Bongo et Sassou Dénis n’empêche- que ces deux dictateurs se rendent des services. Il suffit de se rappeler du « faux » certificat de naissance délivré à Ali Bongo par Sassou Dénis , ayant permis au président gabonais de se présenter à l’élection présidentielle du 27 août 2016. En contrepartie, Sassou Dénis avait exigé l’arrestation de certains congolais et gabonais au Gabon qui auraient soutenu le Général Mokoko, avec les fameuses écoutes téléphoniques trafiquées pour justifier un coup d’état « imaginaire » .

En effet, Ali Bongo dont la nationalité gabonaise est contestée par ses opposants, serait né le 9 février 1959 à Brazzaville, capitale de l’ancienne Afrique équatoriale française (AEF), qui comprenait tout ou partie du Gabon, du Congo, du Tchad et de la République centrafricaine.

En définitive, les services secrets de Sassou Dénis ont bel et bien piégé Guy Nzouba-Ndama pour le compte d’Ali Bongo

La Rédaction

Diffusé le 18 septembre 2022, par www.congo-liberty.org

Election présidentielle 2023 au Gabon : le parasite Dénis Sassou Nguesso n’a pas dit son dernier mot !

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à L’opposant gabonais Nzouba Ndama piégé par les services secrets de Sassou-Nguesso pour le compte d’Ali Bongo

  1. Samba dia Moupata dit :

    La preuve qu’il ne faut pas participer aux élections organisés par des barbares, on pouvait aussi casser la porte de sa chambre et introduire une jeune fille et l’accuser de viole . S’appelle les méthodes des barbares. Je ne crois pas à ces fous ! C’est les gens du même système qui y participent pour pérenniser la barbarie, comme récemment Munari a Mouyoundzi qui avoir tenu tête à Sassou Denis, alors qu’elle est figurante de la mafia Mbochi .

  2. Val de Nantes dit :

    Cet argent n’est-il ii pas un bien des congolais de Brazza ?…
    Il faudrait se poser la vraie question de la source de cet argent ?.
    J’y vois une offrande venant d’oyo ,mais mal sécurisée .
    Les enjeux présidentiels de 2023 préoccupent le calife d’oyo , qui voudrait déstabiliser Ali Bongo pour baliser à long terme le chemin présidentiel du petit fils…
    C’est une opération qui a été éventrée par les services de Douane du Gabon..Aucune connexion avec ceux du Congo dont la malléabilité n’est plus à démontrer.
    Cet argent appartiendrait au Congo Brazzaville et que le FMI déclenche une enquête internationale sur ce sujet ,pour en avoir le cœur net …

  3. Mark dit :

    @Val de Nantes

    C’est exact. L’argent des congolais se trouve au Trésor public du Gabon pendant que le CHU de Brazzaville manque du matériel de pointe…Sassou est maudit.

  4. Jeanne Okili dit :

    Sieur Nzouba Ndama, tes CAROTTES sont CUITES pour de bon !!!! Président de l’Assemblée d’enregistrement des volontés de Bongo Albert Ondimba pendant plusiers années, tu croyais que tu ferais plus malin que Ali Bongo en t’associant au criminel éternel Sassou Denis du Congo. Nous y voila !!!
    Aux dernières nouvelles, tu a été dit-on libere, mais les faits sont là !!!

  5. Val de Nantes dit :

    Oui , libéré . Mais l’argent vient du Congo. Si l’argent appartenait réellement au Gabon ,ce sieur cynique ne devait pas être libéré et il devrait en expliquer l’origine…
    Cette libération se comprend par l’origine de cet argent ,qui appartient au Congo Brazzaville…
    La fin ubuesque de cette mafia exotique suppose une connexion politco- criminelle avec le calife d’oyo.
    Soit le Gabon est un pays bananier où n’existe aucune éthique bancaire , soit Sassou téléguide déjà les élections présidentielles de 2023 en faveur de ces thuriféraires politiques gabonais dans l’unique but de tracer le boulevard présidentiel de son petit fils .et il aura réalisé la martingale présidentielle ,en installant kiki au sommet du Congo…
    L’homme vise une dynastie politique familiale au niveau de l’Afrique centrale afin de s’assurer une protection maximale sur les membres de sa famille.
    Voilà une stratégie continentale à visée politique consistant à sanctuariser la famille Sassou.

  6. Val de Nantes dit :

    Qui ne dirige pas le Congo qui veut .,Ces pratiques ou cette praxis de gouvernance relève des coutumes tribales qui ,de par leur essence , ne cadrent en rien avec l’idéal démocratique.

  7. Le dernier kongo bantou dit :

    Une opération de diversion avec l’usage de la fausse monnaie j’en suis sûr et dans le seul but de maintenir ces régimes finissants en état de perfusion!

  8. Frannga dit :

    Guy Nzouba Ndama a été relaché avec l’ argent volé à l’état Congolais et offert par le dictateur génociudaire, grand voieur président congolais autoproclamé Sassou Nguesso.
    l’ancien président de l’Assemblé nationale, Nzouba Ndama, a été interpellé, le samedi 17 septembre 2022 à Kabala, à la frontière du Congo Brazzaville avec des valises contenant environ 1,2 milliard de francs, a éé relaché après une courte garde à vue.
    Quelle est encoire cettre folie pour Mr Nzouba Ndama, opposant à la présidence du Gabon de 2023 et pour le dictateur Sassou,, un soit disant président de la république, qui lui , sa famille, sa cklique ne cessent de condamner le peuple congolais dans la misère, pauvriété, i8nsécurité les plus terribles. Que cet argent soit rendu sans autre forme de procet aux Congolais.
    Il est en tout cas temps que le peuple congolais se revolte par tous et les moyens et se liubère de la dictatiure Sassou et clique qui ne cessent de piller le Congo, procéder aux assassinats, génocides, biens mal acxquis incessants.

  9. Val de Nantes dit :

    @Le dernier kongo
    La justice gabonaise confirme l’origine de cet argent ,qui n’est autre que le Congo…
    Dire que ce serait de la fausse monnaie reviendrait à relativiser sinon à amoindrir la gravité de l’acte commis par ce sinistre personnage…
    La qualité de cet argent en atteste l’authenticité et ne peut être un Fake…
    Cette monnaie a été récupérée par le trésor gabonais et ce zouba ne serait pas liberté contrairement à certains medias manipulateurs et proches du pouvoir congolais.
    Cette affaire est congolaise et non gabonaise ,en dépit du nuage de fumée qui semble l’occulter . ..
    Il suffit d’une bonne volonté d’investigation de deux pays pour élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire…

  10. CD JUMEAU dit :

    Piégé ou pas.. Rien, absolument rien, ne peut justifier la remise d’une telle somme par Sassou Nguesso Denis (chef terroriste se présentant comme chef de l’état congolais) à l’ancien président de l’assemblée nationale du Gabon devenu parrain de la mafia, recéleur et fraudeur en bande organisée. Le premier cité est vraiment une malédiction pour notre pays et on se demande comment fait-il pour s’absenter du Congo ne fuisse même qu’une seule journée sans qu’un seul courageux, s’il en existe dans son armée mbochi, ne lui fasse un coup à la DAMIBA, euh… à la DOUMBOUYA, ou mieux à la GOÏTA (le vrai patriote au service de son peuple)?! Sassou Nguesso Denis est ce démon qui avance de destruction en destruction, soutenu par les mêmes depuis la fausse indépendance du pays.

  11. Val de Nantes dit :

    En espérant une enquête rigoureuse sans inférence politique initiée par la justice ,les congolais et les gabonais doivent se convaincre de la nature criminelle de deux régimes…
    Ce sabir arriériste gabonais- congolais est l’illustration du nanisme socio – économique dans lequel vivent les deux peuples ..
    Nous souhaitons une clarté sans faille dans la gestion judiciaire de ce dossier.

  12. Contact Me dit :

    Mon cher val de Nantes, que veut dire une bonne volonté d’investigation dans un système consanguin de dictatures siamoises? Si cette monnaie n’était pas fausse, le gouverneur de la banque centrale de la cemac véritable propriétaire devait dénoncer p ce gangstérisme en engageant des poursuites,ce qui n’est toujours pas le cas, comme c’est bizarre !

  13. Val de Nantes dit :

    La politique en Afrique centrale , est une affaire des médiocres ..Dixit Neitzsche.
    Car tous ces politiciens de mauvaise qualité sont animés par la pulsion d’autodestruction , qui enfoncent les peuples de cette contrée dans un océan de misère irréversible. Cette contrée est le parangon des vols des deniers publics..
    Les Sommets étant infectés par des criminels qui se prétendent présidents de la république , l’exemplarité en vient à manquer dans toute la sphère publique ou privée.

  14. Yokata dit :

    Quelle est encore cette magouille. Pourquoi les dirigeants des pays de l’ Afrique en géneral et de l’Afrique centrale notament qui aiment s’accrocher au pouvoir sont `ils si méchants , médiocres. Pourquoi n’aiment t’ils pas leurs peuple.
    Nous condamnons toujours le néocolonialisme, l`imperialisme, nous sommes personnellement incapables de servir, d’ aimer nos frères, nos peuples. Cela est incroyable.
    Sassou Nguesso surtout lui est vraiment méchants, très méchant. Lui , sa famille, sa clique ne font que souffrir le peuple Congolais avec la corruption, les coup bàs de tout genre,les assassinats, les biens mal acquis, les guerres, les genocides, la mal gouvernance.
    Regardez un pays comme le Congo où l`eau potable, l’èlectricitè font défaut ,alors que le pays regorge de tant de fleuves, de rivières..
    Le chomage bat son plein au Congo ayant tant de potentialités, de richesses naturelles. Le régime Sassou Nguesso est une honte pour le Congo, pour l’Afrique.
    Sassou Nguesso et sa clique s’amusent avec l’argent, pendant que le peuple souffre par manque de moyens financiers. Cela n’est pas du tout juste. Congolais revoltez vous., La situation , le dégrès de méchanceté, de cruauté est devenu insoutenable. Le Gouvernement Gabonais doit restituer cet argent au Congo

  15. Val de Nantes dit :

    @Yokata ,
    Oui ,qu’il restitue cet argent ,mais pas de tout suite .Le temps que Sassou et cie plient bagages …
    Comment zouba pouvait il garder cette somme ,hors de toute sécurité et qui plus est , dans un village frontalier avec le Congo ?.
    Pourquoi avoir séjourné à Brazza ,si ce magot était réellement planqué dans son village ?…
    La réponse ne souffre aucune fêlure ,il est bien du Congo Brazzaville .
    On sait d’où provient ce magot ,car le Mbochi est ontologiquement corrupteur dans les manigances politiques , économiques et surtout sur la conquête du sexe faible.
    L’argent a toujours été la clé des résolutions des nombreuses énigmes complexes pour parvenir à domestiquer autrui.C’est malheureusement la coutume ancestrale de cette drôle de tribu , qui n’a jamais rompu avec des pulsions dérivées des instincts animaux….La notion du bien public leur est étrangère ; ce qui explique la longévité de ce régime…
    Le mal n’est pas dans l’argent ,mais dans le rapport des mbochis à l’argent public.

  16. christian Biango dit :

    Pour une poignée de dollars, le célèbre titre de ce western spaghetti va bien à la situation chaotique et cynique des dictatures siamoises du Gabon – Congo Brazzaville, beaucoup de bruit pour pas grand- chose finalement!

Laisser un commentaire