Franc-maçonnerie : Association caritative ou chambre à gaz des cerveaux au Congo-Brazzaville ?

sassou-franc-macAu Congo-Brazzaville, pays où la misère  de 92% de la population et le bonheur de 8 % s’opposent et croissent dans les mêmes proportions,  il  n’est plus rare de rencontrer des partisans du régime politique actuel se vanter publiquement  d’appartenir à une loge maçonnique  et de justifier  leur  « pouvoir » et  la   richesse matérielle  qui va avec par cette appartenance.

Il m’a  d’ailleurs  été rapporté, par un africain  ayant séjourné récemment  au Congo,   qu’à   la question posée : Que faites-vous dans la vie et qu’elle est votre métier ? Un jeune brazzavillois  d’une trentaine d’années roulant dans une grosse  voiture 4 x4  toute neuve   ne s’est pas gêné de répondre : « Je n’ai pas de métier ; j’ai un travail. Je suis le   petit  ( sisi séléngué en lingala ) d’un  ministre  dans la franc-maçonnerie ».

Observateur de la vie politique congolaise et française mais engagé aux côtés  des plus démunis, je prends donc la liberté  de m’interroger dans vos colonnes  sur la franc-maçonnerie et le pouvoir.

Qu’est-ce que, dans le fond, la franc-maçonnerie ?

Une association  caritative  ou une machine à appauvrir et à tuer les congolais ?

Pourquoi en France cette confrérie s’érige-t-elle en garant de la laïcité et, dans une certaine mesure, de la constitution alors qu’au Congo-Brazzaville  «  les frères la gratouille » ont tous accompagné  Sassou Nguesso dans son changement de constitution et dans son  « allons seulement » ?

François Hollande et Christophe Habbas , Fgrand maître du Grand Orient, le 7 nov 2016 à l'Elysée

François Hollande et Christophe Habbas , grand maître du Grand Orient de France , le 7 nov 2016 à l’Elysée

Souvenons-nous que  les plus hauts représentants  de ladite confrérie s’étaient opposés  (en 2008) au Président de la République français  Nicolas Sarkozy lorsque celui-ci avait simplement  évoqué  la supériorité du curé et du pasteur sur l’instituteur.

Si, comme d’aucuns l’affirment, appartenir  à une loge maçonnique développe le sens de l’écoute, permet l’élévation  de soi et des capacités de régler les conflits, pourquoi Sassou Nguesso  qui se proclame publiquement « chef maçon »  ne s’est-il pas retiré du pouvoir après avoir perdu, avec 8% des voix, la dernière élection présidentielle du 20 mars 2016  organisée pourtant par lui-même ?

Peux- on imaginer un chef de l’Etat français se maintenir à l’Elysée, comme un vulgaire squatteur, après avoir été battu à l’élection présidentielle ?

Existe-t-il deux franc-maçonneries : L’une constructive au Service de la France et l’autre destructive réservée au Congo-Brazzaville, à Sassou Nguesso  et à son clan ?

Enfin,  il faut le dire : Le  Congo-Brazzaville n’est actuellement qu’un vaste camp de concentration dans lequel   la franc-maçonnerie  joue le rôle de «  chambre à gaz des cerveaux ».

Patrick TCHICAYAT

 

Simple citoyen.

tchicbay@gmail.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Franc-maçonnerie : Association caritative ou chambre à gaz des cerveaux au Congo-Brazzaville ?

  1. TROP C'EST TROP dit :

    La vie semble s’arrêter en République du Congo. Tous les indicateurs de la vie nationale sont au plus grand rouge. Aucun secteur d’activités de notre pays n’affiche un visage de sérénité. Ils accusent tous des signes d’essoufflement. Le Congo, notre beau pays présente un paysage fatidique et désastreux.
    Le pays n’est qu’un champ de ruines et se trouve en état de total abandon. Le désordre dans nos départements, la faillite dans le secteur économique du pays, la misère qui touche les 98% de la population, la terreur dans le Pool constituent les traits les plus frappants de l’œuvre grandiose que le règne Sassou a bâti en République du Congo.
    L’œuvre de destruction systématique instituée au cœur de l’activité de l’état, a précipité le pays dans un véritable gouffre chaotique sans issue, la corruption, l’anarchie, l’embourgeoisement, l’impunité, l’arbitraire, le totalitarisme, la tyrannie, la rapine, la voracité, la concussion, l’individualisme, l’injustice, l’insouciance, l’exploitation, l’aliénation, l’incurie, le gaspillage, le clientélisme, etc…
    Depuis lors, le soleil qui apporte les rayons du bonheur aux habitants de la planète, a cessé de se lever dans les horizons du pays.
    Aujourd’hui, plus qu’hier, notre pays, le Congo vit dans une atmosphère de fin de règne. La démission de l’Eta et totale. Le pays est comparable à une jungle, sinon a de l’herbe séchée et broutée.
    Le tissu économique est en parfaite décomposition, le chômage bât tous les records et affecte plus de 90% de la population, la tension inflationniste brûle tous les baromètres, l’appareil judiciaire est en état de grippage grave, l’insécurité des personnes et des biens, la faim, la misère, la prostitution sous toutes ses formes, la toxicomanie, les maladies et autres épidémies sont autant des fléaux qui s’abattent sur la vie de la population, au point que le nombre des morts qu’on déplore quotidiennement est enregistré au rythme d’une véritable hécatombe.
    Le Congo est un pays où la vie ne sourit plus à personne. La société congolaise, gagnée par le profit et l’individualisme, est en manque d’humanisme cruel. Si bien que les vivants commencent réellement à envier les morts. Mais, tout le monde vit dans l’espoir d’une délivrance qui tarde à venir.
    Du coup la misère entraînant l’extrême pauvreté, le saccage au Pool et la brimade des cadres sélectionnés en clan déferlé un vent important dans son sillage un régime autocratique sans réelle assise d’expression populaire, provoque une mobilisation d’énergies fortes au peuple opprimé qui croit fermement être désormais devant la porte de cette délivrance tant attendue.
    Les ambitions obsolètes de la 4ème République, qui anime la vie de l’Etat moribond et agonisant, la pression forte du côté du peuple opprimé qui réclame mordicus la tenue du dialogue sincère en vue de hâter l’avènement de nouvelles ambitions d’une démocratie restaurée en lieu et place de celle de la dictature sourdine de monsieur Sassou. Ce dernier s’accroche et est obligé de sacrifier le PC- Parti Etat pour endosser celui de PCT-Parti enfants (privé).
    Cela entraine une chose qui se répercute sur la scène politique de notre pays, renvoie les échos qui sont généralement interceptés par le peuple en terme de graves bruits de ménage, le Chef de l’Etat opère une démocratie de façade en vue d’assurer la pérennité de son régime.
    Dans sa formule actuelle, quoique fort contesté par le peuple, est la seule carte politique valable que Monsieur Sassou exhibe en employant des moyens militaires non conventionnels.
    Le Congo est vide de toute sa substance dans son effort de vouloir concilier le réel et l’irréel, le vrais et le faux, le bien et le mal, au point que les véritables sujets de fond sont restés pendant à ce jour en terme de grandes interrogations au cœur de la conscience.
    Il est aisé de comprendre la raison fondamentale de la tenue du dialogue, posant un vrai débat de fond. Nous sommes appelés à initier ce débat dans le but de rechercher à cimenter la cohésion nationale dans un océan de culture et de traditions aux sensibilités divers.
    C’est dans cette optique qu’est née le FPRD afin de poursuivre la lutte armée tant que n’auront pas cessé la présence de l’armée dans le Pool et les tracasseries dont sont victimes les congolais sur le territoire.
    Arrivé au pouvoir à la faveur d’un coup d’état, celui qu’on croyait être l’homme providentiel, qui allait promouvoir les conditions d’une véritable paix social dans le pays, s’est révélé immédiatement comme un bon plongeur au service d’un clan et de ses enfants, peu soucieux de l’intérêt supérieur du peuple à qui il va même priver jusqu’aux miettes, le juteux gâteau pour lequel il s’était battu à forger son chemin dans le roc. Monsieur Sassou a fait saigner de sa veine droite, toute l’économie du pays pour se constituer une fortune personnelle considérée comme l’une des plus importantes du monde.
    La corruption érigée en système de gouvernement dans un pays qui avait tous les atouts pour promouvoir les conditions d’un réel développement, avait été l’élément essentiel qui allait conduire à la dérive. Si bien que l’importance de la fortune accumulée par la classe dirigeante du pays, grâce à ce système de corruption, est à la hauteur même de l’état de pauvreté dans lequel se trouve la population congolaise. Ainsi, le paradoxe est curieux quand on sait que le Congo est riche, mais où la population est extrêmement pauvre.
    Pour couvrir ce système honteux qui allait permettre à la clique au pouvoir de s’enrichir, toute une architecture morale basée sur le sophisme aliénant fut planifiée dans le but de dérouter et d’aveugler les consciences, de manipuler et d’embrouiller les esprits.
    C’est dans ce contexte qu’est née le CNRTV avec ses puissants instruments de propagande, distraire en dirigeant le peuple sur des fausses pistes pendant qu’ils se renflouent les poches.
    Tout a été fait pour écarter le peuple du festin national auquel il avait droit, ainsi, depuis plusieurs décennies, ils ont fait chanter et danser le peuple congolais pendant qu’eux-mêmes ont la bouche pleine.
    Voilà comment tout un peuple est pris en otage et réduit à la misère la plus noire.
    Nous encourageons les généraux et autres officiers pour leur assistance multiforme, pour divers services rendus au Front Patriotique pour la Restauration de la Démocratie. Par ce geste patriotique, nous tendons la main aux autres afin de se rallier au mouvement pour qu’ils soient amnistiés après la chute de ce régime.
    A cet effet, un appel au front commun est officiellement lancé à tous les congolais patriotes. La prise de conscience, la détermination de soi et la mobilisation de l’ensemble des congolais s’imposent, soyons tous unis du nord au sud, évitons l’esprit du fanatisme aveugle, car la famine, la misère et la souffrance n’ont pas de clan tribal.
    Le Front Patriotique pour la Restauration de la Démocratie est l’allié sûre de tous les congolais pour l’unité, la réconciliation nationale et la restauration de la démocratie chèrement acquises pendant la Conférence Nationale.
    Le FPRD

  2. spander dit :

    JE POSE LA QUESTION POURQUOI LES AFRICAINS EN GENERAL ET LES CONGOLAIS SONT ILS TROP TOURNES VERS LA METAPHYSIQUE. CA Y VA DE TOUTES LES SAUCES. LES GENS N ONT QUE CES MOT LA A LA BOUCHE FRANC MACONNERIE QUI SI ELLE N EST PLUS IMPORTANTE QUE DE BATIR UN PYAS ET PUIS NOUS AIMONS TROP TOPUT CE QUI EST OCCULTE MYSTIQUE . ON NE PARLE QUE DE CA AU CONGO . ET A COTE DE CA CHOABITENT LES EGLISES EVANGLIQUES REFORMEES QUI ABRTISSENT LES CONGOLAIS ET LES RENDENT PLUS COUILLONS QUE JAMAIS EVIDEMMENT TOUTE CETTE FRENESIE DE SPIRITUALITE INUTILE PAREUSE DONT LE SEUL BUT EST D ASSERVIR A JAMAIS LE PEUPLE NE PROFITE QU AU POUVOIR . REVEILLEZ VOUS BON SANG SOYEZ UN PEU PRAGMATIQUE DIT VOUS UN PEU TOUT CA N EST QUE DU VENT POUR ENDORMIR LES IMBECILES

  3. Hallo hallo dit :

    Association de malfaiteurs. Il n’y a pas de Franc-maçon en Chine. Et pourtant la Chine avance. C’est du business déguisé, ouvrez les yeux . Les africains sont très friands au mysticisme. N’importe qui vient avec un morceau d’étoffe autour de la ceinture, une canne…..bref une tenue ridicule et raconte des salades, ils le croient.

  4. spander dit :

    Desole j aurai du mal a etre lu , j ai ecrit sur un coup de colere je ne me suis pas relu mais essayer de comprendre tout de meme le message
    . Notre voie de salut c est de pas adherer ni faire attention au secte quel qu il soit et la franc maconnerie en est une y compris les eglises evangelistes reformées qui pillulent au congo comme des punaises de lit. elles etouffent et abrutissent le peuple . elles detruisent toute pensée rationnelle necessaire pour batir un pays et concevoir un futur meilleur pour le bien de tout le monde

  5. UNITE dit :

    UNITE dit : Sassou par le biais de la franc- maçonnerie a réduit les congolais à l’état de sous hommes. Les franc- maçons français qui soutiennent ses crimes de sang ainsi que ses crimes économiques respectent bien la légalité chez eux. Ils se battent pour vouloir maintenir leur pays comme cinquième puissance mondiale.
    Aux congolais de comprendre que, Sassou est le nouveau colon qui mérite d’être chassé du pouvoir par l’Union de tous les résistants du Congo.

  6. Anonyme dit :

    Les FM africains et Congolais en particulier ont fait allégeance à la France éternelle en y adhérant. Toutes leurs actions sont ont pour but premier, de servir d’abord la France.

  7. DEMAIN dit :

    POURQUOI PERDEZ-VOUS DU TEMPS AVEC LES BÊTISES DE LA FRANC MAÇONNERIE. C’EST POUR DISTRAIRE LES CONGOLAIS OU QUOI?
    LES CONGOLAIS ATTENDENT LE RETRAIT DES MILICES DES MERCENAIRES DU POOL POUR UN DIALOGUE INCLUSIVE QUI REMMÈNERA LA PAIX DURABLE AU CONGO.
    MÊME SI LA France A MIS LE PROCÈS DES DISPARUS DU BEACH DANS LES OUBLIETTES, SASSOU LE PLUS GRAND CRIMINEL DES PRÉSIDENT AFRICAINS DOIT SE JUSTIFIER AU MBOGUI.

  8. DEMAIN dit :

    L’EUROPE DANS LA PANIQUE SUR LA SUPERFICIE CHINO-RUSSE.
    LA CHINE EST AUJOURD’HUI LE PAYS QUI DÉTIENT LE PLUS DE LIQUIDITÉ MONDIALE
    LA RUSSIE LA SUPER PUISSANCE MILITAIRE MONDIALE
    LA France QUI SE NOURRIT DU SANG DES AFRICAINS NOTAMMENT LE CONGO BRAZZAVILLE PERDRA SA PLACE EN AFRIQUE CAR EN CHOISISSANT DE SUPPORTER LES TERRORISTES C’EST LA FIN DE LA France.
    A TOUT CONGOLAIS DE SAVOIR LA France EST UN PAYS PAUVRE PLUS PAUVRE QUE LE CONGO BRAZZAVILLE DONNEZ MOI QUEL PAYS D’EUROPE PEUT SURVIVRE APRÈS AVOIR PERDU CHAQUE ANNÉE 80% DE SON REVENUE. LA France NE CHANGERA JAMAIS ET JAMAIS SA POLITIQUE AU CONGO CELUI DE MAINTENIR LE TERRORISTE SASSOU.

  9. DEMAIN dit :

    Si Ntoumi a déjà quitté le Congo alors que fait le plus grand criminel africain au POOL, le plaisir de tuer et de détruire ?
    Que tu sois du nord ou du sud sache le que sassou est un terroriste au service de la FRANCE au détriment de tous les congolais quelque soit l’origine. Sans le pétrole congolais la France sera parmi les derniers pays d’Europe, alors la France soutient aveuglement le terroriste sassou (un terroriste c’est celui qui terrorise qui tue sans cause, qui viole, torture vole…. c’est ce que sassou fait sans difference).
    AUX CONGOLAIS DE S’UNIR POUR FAIRE FACE A L’ENNEMI COMMUN LA FRANCE ET SES TERRORISTES. POURQUOI LA FRANCE BLOQUE LA RESOLUTION DE L’ONU SUR LE POOL.

  10. Anonyme dit :

    Je pense savoir où se trouve les disparu du beach car avec mon écho sondeur dans mon bateau j ai vu un des container gisant au fond du fleuve avec ses disparus

  11. Papoula dit :

    La franc-maçonneries ? Les Congolais ont’ ils quelque chose à gagner avec la franc-maçonneries et continuer à se laisser manipuler par un dictateur,génocidaire, semi illétré, un usurpateur naît de parents tous deux étrangers qui se livre aux génocides du peuple Congolais, les fait souffrir pendant plus de 40 ans? « La vie humaine est sacrée et inviolable ». La justice humaine tout comme la réligion sont formelles là dessus. Les Congolais qui aident ce tyran génocidaire, psychopathe qui tue les gens, marche sur les cadavres et est dans sa nouvelle phase d’opération d’épuration éthnique sont’ ils conscients du mal, malheur qu’ils portent à leur pays,à leurs citoyens, parents, à l’unité nationale et la paix véritable? Savent’ils que cet effroyable , inhumain ce qu »ils acceptent de faire et ils creusent aussi leur propre tombe et celles de leurs projénitures? Pour ceux qui prennent partie pour l’assasin; le barbare, sauvage;Sassou Nguesso au comportement sorcier, inhumain? Pour ceux qui donnent tant d’honneur à ce manipulateur qui s’est remis à massacrer ouvertement le peuple,les innocents depuis Octobre 2015 et en accélérant la représaille sanglante, meurtrière depuis le 04 Avril comme il l’avait fait dans les les temps en se servant de la petite phrase « Bakongo babomi Marien « ? C’est Sassou Nguesso en tant que un fils d’étrangers qui n’a pas voulu s’intégrer et en mal de reconnaissance, respect au pays d’acceuil de ses parents et ministre de la defense patron du CMP est celui qui avait planifié comme de nos jours les deux semaines sanglantes en 1977. Entre le 18 mars 1977 et le 2 avril 1977 Sassou Nguesso entant patron réel du CMP avait fait crapuleusement tuer cardinal Emile Biayenda dans la nuit du 21 au 22 mars, enterré vivant, à l’instars d’autres victimes, tel que le président Massambat Débat pour éffacer les traces sur le meurtre du Président Marien Ngouabi?C’est lui qui dirigeait personnellent l’ enterrement du Cardinal Biayenda et donnait les ordres sur place, comme il l’a fait il y a peine queques années avec les gens tués par les obus des hélicoptères et les armes lourdes à la maison de Ntourou. Ignorez vous les intrigues,la tactique criminelle, diabolique du chef des tortionnaires et criminels de CMP qui consistent à faire passer ses crimes contre l’humanité sur le dos des autres? Il est temps de grandir, de s’affranchir de la tutelle du fou Sassou Nguesso car il n’ y aura plus dorénavent du pardon pour les complices, les traitres à la solde de Sassou Nguesso et clique. Cela est regretable pour une partie de nos frères du Nord du Congo qui se laissent encore tromper que Sassou Nguesso est leur sauveur. Personne n’est plus dupe et on ne pardonnera plus ces cadres, intellectuels, magistrats,officiers superieurs ,géneraux, ministres, professeurs d’université et autres congolais de toute catégorie sociale corrompus, originaires de toutes les région du Congo qui font maintenir, renforcer le système Sassou Nguesso pour continuer à jouir de leurs privilèges et font tout pour que les génocides, crimes auxquels se livre le système Sassou Nguesso, en l’occurence, les circonstance de la mort Cardinal Emile Biayenda, ne soient pas largement connus à travers le Congo et le monde. Il est judicieux qu’une prise de conscience génerale se développe au sein de la population congolaise dans son ensemble. Sassou Nguesso est le grand mal, le danger pour le Congo. Il est l’hittler de l’Afrique, du monde actuel et sa chutte sera ineluctable, terrible. Ceux qui persistent dans la logique de l’accompagner, de se faire complice dans ces crimes contre l’humanité, finiront aussi par le payer chèr de leur sottise, inconscience. Nous le savons nous tous que Ntoumi n’a rien avoir avec la crise du Pool; comme Ntsourou ne l’était pas pour le cas des explosions des armes de destruction massive il y a à peine quelques années à Brazzaville. Le vrai responsable de cette crise du Pool est Sassou Nguesso qui est le véritable danger permanent du Congo depuis plus de 40 ans, qui ne ne cesse de faire venir des mercenaires du monde entier pour venir l’aider au génocide des Congolais qu’il n’a jamais curieusement aimé. Sassou Nguesso et sa clique sont les seuls responsables de la crise du Congo, du drame du Pool qui, »pour divertir les gens contre une élection qu’il n’a pas gagné, à fait ouvrir le feu dans le pool pour orienter les regards et les cameras non vers sa forfaiture électorale, mais vers des bandits qui n’existent que dans sa tête » Cela révèle de la vraie sorcellerie , de la grande folie « que d’ arriver à ouvrir la bouche et avancer un grossier mensonge que » c’est le Pasteur « Ntumi » qui a attaqué les institutions de la république, sème des troubles à l’ordre public et menace la paix chèrement acquise par les armes. »Le dictateur Sassou Nguesso qui invite le cadres, les gens du Pool du Congo à traquer Ntoumi;en un mot à l’aider aux massacres de leurs propres parents et la destruction des structures économiques et sociales du Pool  » est un pompier pyromane, un individu qui a perdu la raison et le sens des valeurs. » Il est un terroriste, un danger pour le Congo et l’humanité. Sassou Nguesso dit qu’il n’y a pas de crise dans le Pool.Le seul terroriste au Congo c’est sassou et il travaille pour le compte de la France et contre les congolais. Le drame du Pool n’incombe pas du tout à la responsabilité de Ntumi qui est bien un résistant, défenseur de la souveraineté du peuple.En changeant illégelement la constitution, en volant la victoire du peuple et en s’autoproclamant président, Sassou Nguesso a mis encore en peril la paix au Congo et surtout dans le Pool. Sassou Nguesso qualifie de simple banditisme et non de crise político -militaire dont est injustement victime la région du Pool. Quelle idiotie! Quelle manque de culture! Sassou Nguesso ne connait pas la signification du mot crise. Comme l’a déja écrit quelqu’un, »quand on ne sait plus où dormir parce que les mercenaires de la Bête de l’Alima ont brûlé tout votre village, il y a crise du logement qui vous expose aux éléments et aux maladies, plus quoi manger parce qu’on a abandonné ses champs, crise alimentaire qui pourrait vous faire mourir de faim, plus comment faire pour poursuivre des études, crise éducative mettant en péril l’avenir de milliers de petits bakongo, etc. Il y a crise dans les familles Bakongo à Brazzaville car il faut nourrir de nouvelles bouches dans une situation de crise économique avec incertitude des salaires et des pensions de retraite payés désormais de façon aléatoire ». Il n’ y a pas seulement la nouvelle crise du Pool, mais il y a une crise générale au Congo. Le Congo est confronté à des difficultés financières depuis la chute des cours du baril de brut très préduciable pour le Congo qui ne compte que sur le pétrole, le bois pour son économie. Personne ne saurait taire la crise économique qui terrasse le Congo avant et après le processsus électoral. Le criminel président autoproclamé et son clan incarné se sont mis à s’enrichir illicitement tout amazout, tout en appauvrissant le Congo et le peuple Congolais dès la reprise du pouvoir par un coup d’ état très sanglant en 1997. Depuis un bon temps la CNSS n’a par exemple pas du tout l’argent pour payer les retraités.Les salaires passent pas régulièrement et accusent le plus souvent des arriérées de plusieurs mois. Les entreprises ne cessent de ferme, comme cela est le cas de ECAIR, une compagnie aérienne financée en pompe pendant 5 ans par l’argent du trésor national. »les problèmes de chômage chonique, de retraites impayés, le délabrement du système de santé et scolaire,les détournements immences et incessants de l’argent des recettes publiques, sans oublier les problèmes d’ eau et d’ électricité,pour ne citer que ceux là, ne constituent’ ils pas la crise permanente avec lequelle le pouvoir du tyran Sassou Nguesso nous étrangle, nous tue partout où nous sommes? La mauvaise gestion de nos finances publiques par Sassou Nguesso, Monsieur 8 % et ses affidés depuis de nombreuses années commence à se faire sentir négativement au plan national.L’une des conséquences de cette mauvaise gestion est le tarissement des ressources budgétaires, qui oblige le Congo de vivre de pain sec. Aujourd’hui, les faits démontrent que le Congo est mal géré par un clan qui vit de collusion, de corruption, de concussion, d’enrichissement illicite et de gaspillage des ressources.la magouille et de l’escroquerie au sommet de l’Etat dirigé par Sassou Nguesso sont si nombreuses, grandes que 570 milliards de FCFA, le montant consigné dans le compte courant du Congo logé auprès de la BEAC sont épuisés au titre des avancest. »Le tyran dictateur sanguinaire et sa famille ont tout volé, laissant rien au peuple. « La crise est là et prend des dimensions de plus en plus dangeureuses depuis un bout de temps que le dictateur, génocidaire tente de la cacher ou non.La crise du Pool, quant’ elle a repris pratiquement à partir du projet de nouvelle Constitution permettant au tyran Sassou-Nguesso de se représenter pour un 3e mandant après environ 32 ans du pouvoir marqué par la malgouvernance et de non respect des droit de l’homme. Celui ci était vivement contesté par plus de 90% de la population et était adopté, par tricherie, en à l’issue du référendum de dimanche 25 octobre avec des faux résultats. La dérive autoritaire et sanguinaire du régime illégal congolais s’est dès lors accentuée de la manière la plus brutale et visible. Des centaines des manifestants pacifiques étaient vivement reprimés, tués Pointe-Noire, Brazzaville et un peu ailleurs, des opposants étaient incarcerés arbitrairement, le cas le plus connu est celui de Paulin Makaya qui était accusé d’avoir organisé et participé à une marche contre le référendum constitutionnel d’octobre dernier. Après les élections du 20 Mars 2016, »un climat de terreur, de peur se durcie au Congo Brazzaville. Les résultats de l’élection présidentielle tombent le 25 mars à 3 heures du matin. Les Congolais à qui on avait imposé une interruption totale des communications (téléphone et internet) pendant quatre jours, descendent dans les rues de Brazzaville pour dénoncer le vol électoral.Les opposants, principalement le général Mokoko demande au peuple: de se mobiliser pour réclamer les votes confisqués et volés, car qu’il était impossible au candidat Sassou-Nguesso d’être élu au premier tour avec toutes ces irrégularités. Un appel à la désobéissance civile pour est lancée et une date est fixée pour la ville morte. Les miliciens du Front des patriotes d’ Aimé H. Mouagni, député du pouvoir et ancien cobra, qui venait de de créer avec fracas sa milice pour défendre le pouvoir de Sassou Nguesso et les agents de la Garde républicaine (GR), de la Direction générale de la sécurité présidentielle (DGSP) et de la Direction générale de surveillance du territoire (DGST) se mettent à sèmer la terreur dans les rangs de l’opposition. « Ils surveillent la population, arrêtent, torturaient : sans cadre légal, en toute impunité ». Tôt dans la matinée du 4 avril 2016 des coups de feu sont entendus dans des quartiers situés dans le Sud de Brazzaville.Deux postes de police sont incendiés. Le pouvoir publie une déclaration à la télévision publique et accuse Ntoumi et les ex-miliciens Ninja Nsiloulou. Après avoir fabriqué dans la matinée le prétexte de créer un motif pour détourner l’attention et parer à une insurrection du peuple surtout des sudistes proches de Brazzaville, la cour constitutionnelle valide la réélection de Sassou Nguesso, contestée par l’opposition et le peuple Congolais à plus de 90%. Prétextant ainsi de cette attaque armée montée de toute pièce, l’opération injustifiée de represailles et de recherche de Ntoumi est lancée le meme jour , sous les ordres du tyran Sassou Nguesso qui se fait couronner le soir.L’opération « Mouebara 2 » qui perdure maintenant depuis 8 mois est entammée, après les opérations « Colombe I », « Colombe II », « Hadès », « Hérode », « Mouebara » pour exterminer les Congolais du Pool. Ce véritable programme d’épuration et de purification éthniques avait débuté en 1998 et avait entre autre occassionée l’affaire des disparus de Beach. Dans un article paru le mardi 5 avril 2016 dans le journal opinion-internationale.com, il est à lire: »Alors que Denis Sassou Nguesso a vu sa victoire validée par une Cour constitutionnelle acquise à sa cause, le régime prévient toute désobéissance civile par la militarisation de l’espace publique et le déplacement forcé des populations hostiles » à son vol électoral. » Ainsi, après avoir parlé du terrorisme, Sassou Nguesso le chef des terroristes Sassou Nguesso qui dirige le terrorisme d’état au Congo a parlé le 9 novembre dernier du soit disant bantisme mené par Ntoumi et les ex Ninjas qui sont en réalité des resistants contre l’épuration éthnique de Sassou Nguesso et clan. Entretemps la repression avec sa vague d’arrestations arbraires des opposants, sympatisants des paris d’opposition, enlevements, massacres des civils s’est endurcie. »L’arrestation du Général Jean-Marie-Michel Mokoko (J3M) le 16 juin, s’est décidée selon certains observateurs, après l’échec de la visite de conciliation que l’ambassadeur de France, M. Vidon avait menée auprès du général J3M ». l’opposant Dr. Augustin Kalla Kalla torturé, pris pour mort et est abandonné sous la pluie devant la morgue.Ce très proche collaborateur d’André Okombi Salissa actuellement en fuite, avait été enlevé le 29 septembre 2016 par un groupe de gangs de la Direction Générale de la Sécurité Présidentielle ( DGSP). D’autre part, s’il n’est question que du banditisme tel que le dit le tyran Sassou Nguesso,, pourquoi utiliser les armes lourdes, chars, helicoptères de combat,avions de chasse qui pulversent les bombes et obus et fauchent les populations civiles, les habitations sans ménagement. S’ il n’ y a pas crise pourquoi les populations qui ont vécu pendant plus de quinze ans avec Ntumi fuient-elle ? Ntoumi ne dispose pas de tant d’armes ni d’hommes pour faire fuir tant de gens de la grande région. Les faits sont plausibles que ce sont les bombardements, la guerre, les massacres que mènent les soldats, miliciens, mercenaires de plus de 5000 tueurs de Sassou Nguesso dans le Pool qui sont à l’origine de la crise. Ntumi qui n’est qu’un alibis pour cacher l’épuration éthnique contre les Laris-Bacongo. L’ affaire du 4 avril est encore un montage, une manipulation de la dictature Sassou Nguesso qui sans cesse utilise pendant des années des intrigues pour brouiller la piste de ses crimes contre l’humanité. Le massacre des citoyens Congolais à la maison de Ntsourou, il y a quelques années est un exemple parmi de nombreux d’autres. En réalité Sassou et sa clique ne sont pas préoccupés à la capture de Ntumi. Sassou Nguesso et sa clique du nom Ntoumi que pour divertir les gens contre une élection qu’il n’a pas gagné, à fait ouvrir le feu dans le pool pour orienter les regards et les camera non vers sa forfaiture electorale, mais vers des bandits qui n’existent que dans sa tête. »Quand on traque un suspect, on ne crée pas le chaos autour de lui en bombardant, en rasant districts et villages. On mène discrètement une enquête avant de lancer une seule opération juste à propos. Les bombardements aveugles et l’action des forces terrestres du pouvoir illégitimes qui violent, massacrent les gens au passage, brûlent les villages, les écoles et les hôpitaux, sont la cause principale de la fuite des populations du Pool dans la forêt et la capitale Brazzaville. Le mercredi 9 novembre par exemple; pendant que Sassou Nguesso donnait sa conférence de Presse, « les jeunes du mouvement citoyen Ras-le-Bol s’étaient donné rendez-vous pour dénoncer ce qui se passe dans le Pool, alerter l’opinion nationale et internationale, et exprimer leur solidarité à l’endroit des victimes. « Il s’agit là d’une situation qui nous désole parce qu’on pense qu’à tout problème, on pouvait trouver une solution d’une autre manière. Mais ce n’est pas en bombardant. Il y a d’autres méthodes. Ça vraiment, ça nous a interpellés disaient les jeunes. Raison pour laquelle nous avons convoqué ce sit-in qui devait se tenir au bureau d’information de l’ONU », avait expliqué l’un des responsables du mouvement. Le sit-in n’a pu être organisé. Les autorités préfectorales n’ont pas accordé l’autorisation au mouvement citoyen Ras-le-bol qui déplore cette attitude » Il faut dans quelle soit disant démocatie se trouve le Congo. Il faut savir connaitre les méthodes, la manipulation de Sassou Nguesso. »Déjà en 1977, Sassou Nguesso avaient grossièrement accusé les Laris, les Bakongos d’avoir tué Ngouabi. » Bakongo babomi Marien ».Le tyran Sassou Nguesso; criminel multirécidiviste s’était déjà illustré comme assassin des présidents Marien Ngouabi, Alphonse Massamba Debat, de monseigneur Emile Biayenda ainsi que des nombreuses personnes innocentes incriminées par la cour spéciale revolutionnaire CMP qu’ il dirigeait exécutées au petit matin, à une époque où le nom de Ntoumi n´ était pas du tout connu. Maintenant encore, Sassou Nguesso chef des tortionnaires et criminels de CMP, envoie des helicoptères de combat,avions de chasse, des miliciens, mercenaires torturer, extorquer, voler les biens, violer et massacrer, bruler les habitations, écoles, centres de santé etc des pauvres Congolais dans le Pool. Sassou Nguesso n’a jamais rompu avec la violence aveugle depuis ces années. Aucun esprit saint ne peut justifier les crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture de Sassou Nguesso depuis des décennies à l’endroit des populations du Pool, des citoyens congolais. Rien ne tourne normalement dans la tête du chef des tortionnaires, criminels et génocidaires qui a volé le vote du peuple et qui se maintient comme d’habitude au pouvoir par la force des armes.Attentions à ceux qui continuent à se faire complice de ce président putschiste, autoproclamé qui est un fou psychopathe.Il y aura à la longue des comptes à rendre. Les agissements Sassou Nguesso qui évoque » qu’il y avait toujours la fête dans le Pool à son passage dans les localités de cette région qu’il a soumis à la violences armées car il y a été mal élu,illustrent la haine, le tribalisme insensée, maladive qu’il a pour les Laris, les Bacongo. Sassou Nguesso n’est pas un président, mais grand bandit, criminel, terroriste qui tient à la poursuite du génocide, de « l’opération Mouébara » amorcé en 1998- 2003 qui avait engendré l’affaire des disparus du Beach.Congolais , arrêtons nos discussions stériles et cessons unanimement à vénerer un monstre criminel, génocidaire, un Hitler qui a vendu notre pays et fait de ses richesses sa propriéte privée et celle de sa famille, clique. Sassou Nguesso est un chef de l’Etat illégitime. Il est temps de nous concerter, réunir et agir concrétement compte tenu de la gravité de la situation du Congo qui souffre « de la crise du Pool, d’enlèvements nocturnes, arrestations et détentions arbitraires, torture, traitements cruels, inhumains ou dégradants,commis sur des sympathisants, des partisans de l’opposition au régime illégitime ». Congolais nous devrions reconnaitre qu’il y a eu beaucoups d’erreurs dans notre pays. Nous avons manqué de vigilence et aussi de courage face à nos devoirs et responsabilités entant que citoyens. Nous avons trop laissé la politique aux gens désoeuvrés comme le putschiste président illégal, autoproclamé et génocidaire Sassou Nguesso. Sassou Nguesso est un monstre tueur semi illétré. Il est un est auteur de ce jeu machiavélique et cynique qui condamne la république du Congo à l’auto destruction. Dans d’autres cieux, un bandit de grand chemin et criminel, génocidaire de ce genre ne pouvait pas devenir président et surtout y rester au pouvoir si longtemps. Monsieur Sassou Nguesso est un fou, un grand criminel qui a une haine maladive , éffroyable du mukongo. Il est depuis des années, le diviseur de peuple du Congo. Il ne peut pas moralement, juridiquement diriger le Congo.Nous devrons mener une lutte tenace contre le terrorisme d’état de Sassou Nguesso.Face à l’épuration éthnique du Pool qu’íl continue d’entretenir,il est temps de nous réunir comme humains responsables et stopper la folie meurtrière du régime du Congo.Sassou Nguesso est un fils d’étrangers qui fait souffrir le peuple congolais. Il´est une vraie menace pour les Laris- Bakongo et les Congolais car il n’ y a jamais eu de réelle volonté de vivre ensemble chez ce Tyran sanguinaire et sorcier qui est entrain de bombarder dans le Pool maison par maison, village par village et district par district. Il est temps que tous les Congolais qui sont éguarés s’éveillent. Il faut voir s’il n’est pas temps de soutenir Ntoumi et entammer pour la légitime défense une insurrection armée ferme , résolue dans le Pool qui est la seule de renverser sans retard le régime sanguinaire de Sassou Nguesso et écarter parallèlement Jean Dominique, Jean Dominique Okemba, Jean-François Ndengué qui sont déjà en train de peaufiner leur stratégique de coup d’État intelligent pour prendre le pouvoir » Il est temps de fermer le chapitre du régime sanguinaire de Sassou Nguesso et envoyer le tyran criminel, génocidaire et sa clique dans les prisons de la CPI.

  12. LA CATASTROPHE ECAIR: UN CRIME LES RESEAUX BOUYA DE MACONS QUI ONT DYNAMITE L'AVIATION CIVILE CONGOLAISE!!! dit :

    Ce crime économique a été perpétué par une filière du RÉSEAU BOUYA, une sorte de dégoulinante des réseaux maçonniques de la fameuse GRANDE LOGES DU CONGO dont les principaux acteurs étaient à l’origine du premier détournement de 300 Milliards de FCFA.
    OSSO avec quelques connaissances sommaires de l’aviation en est vite devenu le principal exécuteur ou LE CHEF D’ORCHESTRE, avec l’esprit de démission qui caractérise ADADA.

    L’AÉRONAUTIQUE CIVILE DU CONGO a ainsi été détruit par ces minables criminels avec l’aide de quelques cadres qui même de bonne foi ne peuvent rien contre ceux qui tiennent vraiment le cordon de la bourse.

  13. VAL DE NANTES , dit :

    Ces criminels au col blanc ,ne mettront pas longtemps le peuple sous le buisson ,les congolais sauront s’en défaire .
    Le temps est long certes,mais les éclaircies d’espoir sont plus fortes que l’obscurité du tunnel.
    On n’ arrête pas le temps,car l’histoire d’un pays s’écrit tous les jours .
    SASSOU ne pourra y déroger .

  14. Guy Serge BOUANTSA dit :

    @Lucien Pambou,

    Vous dites :
    « Il y a un problème au Pool. Celui-ci est-il politique, militaire, terroriste ou tout à la fois ? »

    Pour un spécialiste des réseaux et de trajectoires, si vous êtes encore au stade de solliciter des réponses des intellectuels pour répondre à ce gendre de question, il y une nécessité de vos recherches compléter vos études par une analyse approfondie du parcours des acteurs politiques congolais ayant le pouvoir de donner des orientations économiques et sociopolitique.

    Ces recherches pourraient nous épargner d’un bavardage inutile sur le discours officiel d’un homme arrivé au pouvoir par les armes, avec un parcours politique jonché de cadavres, de promesses non tenues, de slogans sans lendemain, de scandales économiques.

    Qu’il s’agisse de l’assassinant de Marien Ngouabi et les massacres qui s’en suivent, d’Ikonongo avec la mort de Pierre Anga et compagnie, de la guerre du 5 février 1997 et la suite du calvaire des populations du Sud, de l’attaque du domicile de Ntsourou avec des morts dont certains parents attendent toujours les corps de leurs proches pour faire le deuil, en passant par l’actuelle crise du Pool, vous verrez qu’il y a un homme qui apparaît en filigrane autour de tous ces événements.

    Le discours officiel de cet homme a toujours été celui de rejeter la responsabilité sur les autres, comme les Bakongo Ba Bomi Marien, ou Ntsourou aurait voulu renverser le régime en faisant exploser les munitions entreposées dans des conditions non requises.

    Quand vous poursuivez votre bavardage en proposant à une certaine génération des congolais de renoncer à l’action politique et de se réaliser dans leur pays d’accueil, de deux choses l’une :

    – Soit vous êtes complètement déconnecter de la réalité congolaise et que vous regarder tout à travers votre prisme déformé des réseaux et des trajectoires
    – Soit vous faites le jeu du tyran en essayant d’orienter les critiques ou l’action des congolais de la diaspora vers d’autres sujets

    Beaucoup de ceux qui réagissent ici peuvent avoir un parcours qui n’a rien à envier au vôtre, tout en restant dans l’anonymat.

    Cependant, ils ne peuvent rester indifférents aux souffrances de leurs parents restés au pays et sont prêts à se battre par les moyens qui sont les leurs, dans l’espoir de l’instauration d’une société plus égalitaire, respectueuse des droits humains.

    La question de l’âge est secondaire dans la mesure nous nous avons aujourd’hui des jeunes ministres qui défilent pour la sortie du Congo de la CPI, pendant qu’il y a des massacres dans le Pool, comme bien d’autres d’une moralité douteuse en charge de la culture pornographique.

    Donc, vous êtes sur une mauvaise piste, si ce n’est pas fait à dessein, en réduisant la diaspora à des personnes qui attendaient la chute d’un tyran pour aller reproduire les mêmes méthodes.

    Si des personnes qui n’ont pas de liens biologiques avec des pays dans le monde ont eu à imaginer et à mettre en place le droit d’ingérence humanitaire, je ne vois pas pourquoi des ressortissants d’un pays seraient forcés, même du fait de leur âge, de renoncer à agir pour le bien-être de leurs proches.

    Vous devez apprendre à distinguer :
    – Les débats d’idées
    – Le leadership et la capacité de rassembler les ressources humaines pour mener une action en faveur du développement
    – Le cadre économique et politique susceptible de favoriser la libre entreprise
    – Un système politique garantissant les droits et libertés de tous citoyens, quelque soit son origine

    Une fois que cette distinction sera faite, vous n’aurez plus à vous poser des questions sur ce qu’estime un dictateur qui gouverne un pays en s’appuyant avant tout sur sa famille, puis sur sa tribu, sous la protection des milices tribales.

    Il est étonnant t que votre demande de dépassement des clivages ethnico-tribaux ne puissent pas s’adresser à la bonne cible.

    Car, comme vous le dites si bien, vous vous êtes réalisés, alors qu’en ce qui nous concerne, la principale préoccupation est celle la situation des congolais obligés de courber l’échine devant la milice tribale.

  15. Anonyme dit :

    Qu’allons-nous faire de tout ceux qui reconnaissent M. Sassou comme président, à la libération ? Sous d’autres cieux, les rois et toute leur cour furent decapités. Préparons la guillotine, l’heure approche.

  16. CD JUMEAU dit :

    Mes chers Congolais,

    Gardons le moral, les bonnes nouvelles n’en finissent plus de tomber! Après la cuisante défaite et le rejet total de Denis SASSOU NGUESSO (terroriste, 76 ans) aux élections présidentielles de Mars 2016, l’échec de CLINTON la dauphine d’OBAMA aux élections américaines au début de ce mois, nous venons maintenant d’assister, une nouvelle fois, à l’échec et grosse humiliation de SARKOCHI, un grand assoiffé du pouvoir, ami du terroriste SASSOU NGUESSO et un des prédateurs-destructeurs de la République du Congo, de la Côte d’Ivoire et ailleurs en Afrique. Monsieur SARKOCHI a été littéralement broyé par la force tranquille de Mr FILLON que tous les faux sondages, les faux pronostiques, les fausses estimations donnaient perdant et pressentaient un autre délinquant, avec un cassier judiciaire rempli, j’ai cité Monsieur JUPPE, comme le grandissime favori, comme on nous faisait croire à la victoire de CLINTON contre mon président, Monsieur TRUMP. Avec les réseaux sociaux, fini vos manipulations! On voit tout maintenant, presque en temps réel.

    Alors mes chers Congolais, faites tout, pesez de vos voix pour barrer la route à HOLLANDE (et toute sa gauche) et également à la droite, quelque soit le candidat. ILS SONT TOUS PAREILS! Réfléchissez si le FRONT, qui est le seul parti à se prononcer sur la situation catastrophique de notre pays mérite vos voix, ou sinon allez voter BLANC.

    Oh la hoooonte, Mr ZARKOCHI! A votre place je me serais suicidé depuis hier tard la nuit ou très tôt ce matin. Casse-toi, pov’ con! Mâma tsayi mameh!!! Walay

    Vive le Congo!

  17. le fils du pays dit :

    Realiste,convaincu et je reste constant.Je repete mon evangile,c’est par les coups de canons que les Congolais se debarrasseront non seulement de Mr Sassou mais aussi de son employeur (l’empire francais).
    Tous ceux doutent de ce que je professe depuis les annees,reviendront toujours relire mes interventions.
    Aucun peuple au monde ni dans l’histoire de cette humanite s’est libere de son oppresseur par les discours,les receptions,les reunions et conferences de presses interminables.
    Vive les canons de la liberation des peuples.

  18. uhem mesut dit :

    Oui. Vive les canons de la liberation des peuples.

Laisser un commentaire